🌊 Le changement climatique accroit la puissances des vagues

66 lectures

vagues-submersion-Boucholeurs-022016
Submersion marine, février 2016, Chatelaillon-Plage
© Christophe Magdelaine / www.notre-planete.info – Licence : Tous droits rĂ©servĂ©s

L’analyse de plus de 30 ans de signaux sismiques sur Terre permet de mesurer l’Ă©volution de l’intensitĂ© des vagues via le grondement ocĂ©anique. Or, ce grondement s’amplifie avec le rĂ©chauffement climatique

Depuis la fin des annĂ©es 1980, les stations sismiques numĂ©riques modernes du monde entier prennent littĂ©ralement le pouls de la planète. Et, le vrombissement bas et rĂ©gulier des vagues ocĂ©aniques – autrefois considĂ©rĂ© comme un bruit de fond par les sismologues – s’intensifie depuis la fin du XXe siècle, selon une Ă©tude menĂ©e par l’UniversitĂ© d’État du Colorado.

Cette étude, publiée dans Nature Communications, examine les données de 52 stations sismiques qui enregistrent les mouvements de la Terre toutes les secondes depuis plus de 35 ans. Ces enregistrements constituent une base intéressante et solide pour analyser le bruit de fond des vagues océaniques.
« La sismologie peut fournir des mesures stables et quantitatives sur ce qui se passe avec les vagues ocĂ©aniques mondiales et complĂ©ter les Ă©tudes utilisant des mĂ©thodes satellites, ocĂ©anographiques et autres« , a dĂ©clarĂ© l’auteur principal Rick Aster, professeur de gĂ©ophysique Ă  l’UniversitĂ© d’État du Colorado et chef du DĂ©partement de gĂ©osciences.

Aster et ses coauteurs, avec le U.S. Geological Survey et l’UniversitĂ© Harvard, ont Ă©tudiĂ© le microsĂ©isme primaire – un signal sismique crĂ©Ă© par de grandes vagues Ă  longue pĂ©riode alors qu’elles se dĂ©placent sur des zones plus peu profondes de l’ocĂ©an mondial. Le fond marin dans les rĂ©gions cĂ´tières subit la poussĂ©e constante de ces vagues, et ces variations de pression gĂ©nèrent des ondes sismiques captĂ©es par les sismographes.

Normalement, les sismographes sont utilisĂ©s pour surveiller et Ă©tudier les sĂ©ismes, mais ils dĂ©tectent Ă©galement de nombreuses autres tremblements issus des mouvements glaciaires, glissements de terrain, Ă©ruptions volcaniques et mĂŞme de certains mĂ©tĂ©ores qui explosent dans l’atmosphère ainsi que les activitĂ©s humaines.

« À mesure que l’atmosphère et l’ocĂ©an se rĂ©chauffent, elles contiennent plus d’Ă©nergie, donc les tempĂŞtes deviennent plus intenses, et les vagues ocĂ©aniques gĂ©nĂ©rĂ©es par les tempĂŞtes augmentent en taille et en Ă©nergie« , a dĂ©clarĂ© Aster qui ajoute que « les vagues ocĂ©aniques de plus en plus Ă©nergiques augmentent directement l’intensitĂ© des ondes sismiques« , ondes qui sont donc enregistrĂ©es par les sismographes.

Ainsi, Aster et ses collègues ont constatĂ© que l’Ă©nergie moyenne des vagues ocĂ©aniques Ă  l’Ă©chelle mondiale a augmentĂ© Ă  un taux mĂ©dian de 0,27 % par an depuis la fin du XXe siècle puis de 0,35 % par an depuis janvier 2000.

Ceci se traduit par des vagues plus imposantes et des marées de tempête plus importantes, qui combinées à la montée du niveau de la mer, accentuent les risques pour les écosystèmes côtiers, les villes et les infrastructures, comme en Bretagne par exemple.

Quelles sont les régions du monde les plus menacées ?

L’Ă©tude des signaux sismiques montre que les vagues dans l’ocĂ©an Austral notoirement tempĂ©tueux autour de l’Antarctique Ă©taient, de manière prĂ©visible, les plus intenses de la planète. Mais ce sont les vagues de l’Atlantique Nord qui ont connu la plus forte intensification au cours des dernières dĂ©cennies, reflĂ©tant l’intensification des tempĂŞtes entre l’est de l’AmĂ©rique du Nord et l’Europe occidentale.

Les consĂ©quences du rĂ©chauffement climatique planĂ©taire s’expriment clairement dans la montĂ©e en puissance du bruit de fond ocĂ©anique dĂ©tectĂ© par les sismographes. Les rĂ©centes tempĂŞtes relativement fortes qui se succèdent sur la façade atlantique de l’Europe de l’ouest et la formation extraordinaire du cyclone Pablo près de cĂ´tes espagnoles et françaises en 2019 pourraient en ĂŞtre les tĂ©moins.


CC BY-NC-SA Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les MĂŞmes Conditions

Ne ratez plus l’actualitĂ© sur notre planète !


Source link

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *