Bien débuter la diversification alimentaire

0
94


Des aliments en petites quantités pour bébé

Pour votre tout-petit, la découverte des saveurs des fruits et légumes cuits (et toujours mixés finement) est une grande étape sensorielle ! Il découvre non seulement d’autres saveurs que celles du lait maternel – ou infantile, quand on ne peut pas ou l’on ne veut pas allaiter – mais aussi les textures des végétaux moulinés. C’est pourquoi, dans les premiers jours, on ne proposera à bébé que quelques cuillères à café de purée, puis de compote. Pour vous faciliter la tâche en cuisine, vous pouvez utiliser des petits pots prêts à l’emploi. Ils se composent de recettes strictement réglementées pour le bien-être nutritionnel de bébé. Et vous permettent de prélever la juste quantité pour ses repas !

Sponsorisé par :

Choisir des plats tout prêts qui répondent aux besoins de bébé

Vous aimez savoir exactement ce qu’il y a dans l’assiette de bébé ? Pour lui, vous voulez du bon, du bio, du goût, et c’est normal. Quand vous préparez ses purées et ses compotes, vous sélectionnez les fruits et légumes avec le plus grand soin et c’est tout naturel d’avoir la même exigence quand vous choisissez des plats prêts à déguster. Pour y répondre, Babybio, PME française pionnière de l’alimentation infantile bio, développe depuis plus de 25 ans une large gamme de délicieux produits bio fabriqués en France, sans exception. Que ce soit petits pots, plats complets, céréales, biscuits ou bien desserts lactés, rien de tel pour répondre à toutes les attentes et toutes les envies. Parce que la transparence et la traçabilité sont essentielles, la marque mentionne l’origine des ingrédients sur ses emballages et propose un approvisionnement au plus local majoritairement issu de nos régions. Des recettes, authentiques et originales qui sont disponibles en grande et moyenne surface, en magasin bio et sur internet. Pour accompagner les parents et transmettre le vrai goût des bonnes choses dès le plus jeune âge.

Mentions légales : Bouger, jouer est indispensable au développement de votre enfant. www.mangerbouger.fr

Entre 6 et 8 mois : instaurer un rythme pour les repas

À mesure que votre apprenti-gourmet affine son palais, il se crée également ses premières habitudes et son équilibre alimentaire. Très vite, autour de 6 à 8 mois, vous devrez veiller à instaurer un rythme régulier, avec 4 repas par jour. Ces repas pris à heures régulières lui permettront petit à petit de réguler son appétit et sa satiété. Une base solide pour éviter les grignotages, quand il sera plus grand. La mise en place d’un cadre temporel renforce également le sentiment de sécurité de votre enfant.

Le lait, c’est jusqu’à 3 ans au moins !

En parallèle de la diversification alimentaire, sachez que le lait reste un aliment central dans l’alimentation de votre tout-petit. Jusqu’à 3 ans, il aura besoin d’au moins 500 ml de lait par jour pour couvrir ses besoins en calcium, en fer et en acides gras essentiels.

La découverte des aliments, un par un, pour bébé

Votre enfant est en pleine découverte. Il a besoin d’identifier chaque aliment à son rythme pour « s’entraîner » à les apprécier et à les reconnaître. C’est pourquoi, au tout début de la diversification, proposez-lui des purées et des compotes à saveur unique. On commencera par la carotte, douce et subtilement sucrée, puis le potiron ou les haricots verts, mais aussi la pomme, la poire, la pêche. Bien sûr, ces végétaux doivent toujours être bien cuits et finement mixés. En effet, le système digestif de votre bébé n’est pas encore assez mature pour supporter les crudités, et ses capacités masticatoires ne sont pas assez développées pour lui permettre de consommer des morceaux, même fondants.

Pas de sel, ni de sucre pour bébé !

Pour aider votre bébé à bien enregistrer le goût des aliments, sachez qu’il est inutile de saler ou de sucrer ses petits plats. Tournez-vous plutôt vers des fruits et légumes de saison, riches en saveurs et de préférence bio. En revanche, vous pouvez ajouter une noisette de beurre ou un filet d’huile d’olive à ses purées, pour les apports en acides gras.

Ne pas forcer bébé à manger ses purées

Si votre enfant refuse quelques cuillerées d’une purée, ne vous obstinez pas à la lui faire apprécier pendant tout le repas. Passez à un autre aliment, qu’il aimera peut-être davantage, et recommencez avec le précédent dès qu’il aura renoué avec le plaisir de manger. Peut-être son refus est-il lié au modèle de sa cuillère ? Le métal peut rebuter les bébés. Essayez avec une cuillère en plastique ou en silicone, aux bouts bien arrondis. Très vite, vous pourrez préparer des purées mixtes : pommes de terre-carottes-courgettes ou potiron-panais, qui ouvriront ses papilles gustatives à de nouveaux horizons culinaires. Sachez aussi que si les purées lisses sont recommandées jusqu’à 8 mois, à ce stade, leur consistance devra évoluer avec des purées écrasées à la fourchette et les premiers morceaux fondants que votre tout-petit sera en mesure de mastiquer. Cela développera encore son plaisir de manger !



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here