Ecart entre deux grossesses : les dernières recommandations des chercheurs

0
176



Existe-t-il un délai optimal pour mettre en route un deuxième enfant ? La question mérite d’être posée. En se demandant quel pouvait bien être l’intervalle idéal entre la naissance d’un enfant et la conception du suivant, des chercheurs de l’Université Curtin (Australie) affirment que les femmes n’ont pas besoin d’attendre aussi longtemps que les 18 mois minimum recommandés dans les lignes directrices actuelles de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) afin de réduire le risque d’issues défavorables de la grossesse telles que la prématurité. Leur étude publiée dans la revue scientifique « Plos One » affirme en effet que cette recommandation s’avère inutilement longue pour les mères vivant dans des pays à revenus élevés comme l’Australie, la Finlande, la Norvège et les États-Unis.

Les chercheurs y affirment que les conseils de l’OMS sont basés sur des preuves limitées provenant de pays à revenus faibles ou intermédiaires, c’est pourquoi il était nécessaire de déterminer si cette recommandation émise depuis plus de 15 ans est pertinente pour les femmes issues de milieux à revenus élevés. Pour en venir à cette conclusion, ces derniers ont comparé près de trois millions de naissances, issues de 1,2 million de mères, ayant eu au moins trois enfants. « Nous avons découvert que le risque de complications à la naissance après un délai entre deux grossesses inférieur à six mois n’était pas plus élevé en comparaison à ceux nés après un délai de 18 à 23 mois. », explique dans un communiqué de l’université le Dr Gizachew Tessema, auteur principal de l’étude.

« Le risque de complications à la naissance après un délai de moins de 6 mois entre deux grossesses n’est pas plus élevé qu’après un délai de 18 à 23 mois. »

Un an d’écart indispensable entre deux grossesses

Étant donné que les recommandations de l’OMS sur l’espacement des naissances prévoient un temps d’attente d’au moins 18 mois à deux ans, l’équipe scientifique estime que ces « résultats sont rassurants pour les familles qui conçoivent plus tôt que cela. » Cependant, l’étude indique aussi que les frères et sœurs nés après un intervalle de plus de 60 mois présentaient un risque accru d’issues défavorables à la naissance. Ses conclusions précisent également que, tout comme les recommandations de l’OMS ne sont pas spécifiques à l’âge, c’est aussi le cas pour ces nouveaux résultats. La prochaine étape pour ces chercheurs sera donc « d’identifier si les intervalles entre les grossesses affectent le risque d’issues défavorables à la naissance chez les femmes d’âges différents. »

Ce n’est pas la première fois que ce délai de deux ans entre deux grossesses recommandé par l’OMS est remis en cause : en 2018, une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de la Colombie-Britannique et de la Harvard TH Chan School of Public Health révélait qu’il vaut mieux attendre 12 à 18 mois entre un accouchement et une autre grossesse. Sachant par ailleurs qu’une grossesse peu espacée, soit le fait de tomber enceinte moins de 12 mois après un premier accouchement, était associée à des risques pour les femmes si elles sont âgées de 35 ans et plus, et pour le nourrisson (mortalité à la naissance, naissance prématurée, poids faible à la naissance…), peu importe l’âge de la mère. A noter que comme le rappelle l’Ined, il faut en moyenne sept mois à un couple pour concevoir un enfant.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here