Hillary, enceinte et victime d’une erreur médicale lors de son échographie

0
37



Bientôt maman pour la deuxième fois, Hillary Vanderosieren revient sur son début de grossesse particulièrement stressant dans une interview qu’elle a accordée à PurePeople. Lors de sa première échographie, une malformation grave a été détectée chez le foetus. Une terrible nouvelle qui a plongé la jeune influenceuse et son compagnon dans l’angoisse, avant d’apprendre que les médecins s’étaient en réalité trompés. Soulagée, la participante à Mamans et célèbres vit depuis sa grossesse en toute sérénité !

« Mon bébé n’avait pas de nez »

« En fait, à Dubaï, pour ma première échographie, ils ont identifié que mon bébé n’avait pas de nez, qu’il n’était pas formé », explique-t-elle au journaliste. Hillary se remémore ses moments de doutes, ses craintes, qui lui ont gâché ses premiers mois de grossesse : « J’ai dû passer plein d’examens sanguins, les résultats ont été envoyés en Angleterre, aux États-Unis… Moi je regardais en même temps sur Internet, je voyais qu’un bébé sans nez ça pouvait dire qu’il serait trisomique, des choses comme ça. Du coup, les trois premiers mois, on n’a vraiment pas profité de ma grossesse. Au contraire, on était anxieux de savoir s’il était en bonne santé, c’était vraiment compliqué. Ça a mis un mois pour avoir les résultats, c’était un enfer. »

Mais heureusement pour Hillary et son fiancé Giovanni Bonamy, l’inquiétude a laissé place au soulagement quand les médecins ont reconnu une erreur de diagnostic. « Quand on les a eus (les résultats, NDLR), qu’on a vu que tout allait bien, on était hyper soulagés. Mais franchement, j’en ai voulu aux spécialistes de Dubaï parce que pendant 1 mois, ils m’ont fait poireauter, ils m’ont dit des choses vraiment difficiles à entendre en tant que femme enceinte. »

Une prise de poids maitrisée

Depuis, la jeune femme vit une grossesse épanouie, davantage encore que la première pour laquelle les changements corporels, notamment sa prise de poids, avaient été difficiles à encaisser. « La prise de poids, pour la première grossesse, c’était un sujet pour lequel je pleurais tous les jours. Je n’arrivais pas à me faire à l’idée que mon corps changeait, ça me rendait triste de voir mes nouvelles formes, c’était difficile à vivre », se rappelle-t-elle.

« (Pour la seconde, NDLR) je fais hyper attention et là je suis trop contente parce que j’ai pris 10 kilos et j’accouche dans un mois » : déclare-t-elle fièrement.  Il faut dire qu’Hillary a une bonne raison d’être motivée : « On se marie avec Gio en juin 2022 donc, dans ma tête, il faut que je sois comme avant ou presque ! Ça va être du travail. »



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here