Hydrosalpinx : qu’est-ce que c’est ?

0
267



Qu’est-ce que l’hydrosalpinx ?

Il s’agit d’une maladie causée par une infection d’une ou des deux trompes de Fallope, également appelées trompes utérines. C’est dans ces conduits pouvant mesurer jusqu’à 14 centimètres de long que se réalise généralement la fécondation. 

Chez une femme atteinte d’hydrosalpinx, la trompe qui relie l’utérus aux ovaires est bouchée par une accumulation de liquide en raison de l’infection. La fécondation est donc impossible : l’ovule se perd et les spermatozoïdes ne peuvent pas arriver jusqu’à la zone de fusion. 

Si ce dysfonctionnement n’atteint qu’une seule trompe, la rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde est encore possible si la deuxième trompe fonctionne normalement. Si les deux conduits utérins sont touchés, on parlera alors de stérilité tubaire.

Quels sont les symptômes d’une trompe bouchée et de l’hydrosalpinx ?

Au bout d’un mois environ, si l’infection présente dans les trompes de Fallope n’est pas traitée, elle peut se transformer en hydrosalpinx. Le plus souvent asymptomatique, elle peut passer inaperçue durant plusieurs années et causer ainsi une infertilité tubaire. C’est généralement lors d’un désir d’enfant et d’un bilan de fertilité que le diagnostic est posé. 

Les signes qui peuvent alerter : 

  • Des rapports sexuels douloureux chez la femme
  • Un bassin douloureux
  • Une sensation de compression au niveau du bassin 
  • Un besoin fréquent d’uriner

C’est surtout la salpingite, l’infection responsable de l’hydrosalpinx, qui peut provoquer des symptômes visibles :

  • Des douleurs dans le bas-ventre
  • De la fièvre
  • Un besoin fréquent d’uriner et des douleurs lors de la miction
  • Des nausées
  • Des saignements en dehors des règles
  • Des pertes jaunes et abondantes

Les causes de l’hydrosalpinx

L’hydrosalpinx est généralement causé par une IST – infection sexuellement transmissible – comme la chlamydia ou le gonocoque, qui entraîne une salpingite, c’est-à-dire une infection des trompes. Non traitée, la salpingite peut provoquer un hydrosalpinx.

D’autres causes sont mises en avant dans l’apparition de cette pathologie : 

  • Une chirurgie de l’abdomen
  • L’endométriose
  • Une contraception intra-utérine comme le stérilet

La micro-chirurgie a longtemps été l’une des solutions les plus envisagées pour déboucher la ou les trompes et leur donner une forme d’entonnoir afin de permettre la fécondation. 

Aujourd’hui, il n’est pas rare que les spécialistes se tournent directement vers une FIV – Fécondation in vitro – pour permettre au couple de concevoir un enfant. La ou les trompes présentant une infection sont alors retirées dans la plupart des cas, afin de limiter les risques d’une nouvelle infection.

Si la salpingite est découverte à temps – c’est-à-dire avant qu’elle ne dégénère et ne se transforme en hydrosalpinx – un traitement médicamenteux à base d’antibiotiques peut suffire à traiter l’infection. Une hospitalisation peut également être nécessaire si la patiente présente des douleurs et afin d’administrer le traitement par perfusion veineuse.

Quelles sont les conséquences de l’hydrosalpinx sur la fertilité ?

Si la salpingite est traitée rapidement et que les antibiotiques sont efficaces, les trompes de Fallope pourront fonctionner normalement par la suite. Tout dépend de la virulence de l’infection et de la mise en place du traitement. 

Lorsque l’hydrosalpinx est installé et que les trompes sont totalement bouchées, un retrait de celles-ci sera envisagé. La FIV sera alors une alternative efficace pour concevoir un bébé.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here