Incroyables transformations (M6) : le témoignage poignant d’une mère après la perte de sa fille

0
79



Depuis presque trois ans, M6 propose une émission de relooking au succès certain et baptisé “Incroyables transformations”. Le concept ? Une personne, souhaitant changer de style, se confronte à trois experts :Charla Carter, une styliste, Nicolas Waldorf, un coiffeur, et Stéphanie Duval, une maquilleuse.

« J’ai perdu ma fille il y a trois ans »

Le 28 février, lors d’un nouveau numéro du programme, l’équipe d’experts reçoit Virginie, accompagnée de sa fille Lou. Cette dernière explique alors aux spécialistes de la chaîne privée qu’elle ne supporte plus de voir sa mère se consacrer uniquement à ses 6 enfants, au détriment de sa personne et notamment de son look. La maman s’est est en effet réfugiée dans le quotidien familial et l’éducation de ses enfants pour fuir une forme de désespoir, le décès d’une de ses filles, prénommée Charlotte, à l’âge de 12 ans : « J’ai perdu ma fille, il y a trois ans. C’était très dur », débute-t-elle ainsi, en larmes. 

« Le maquillage, c’est aussi pour elle »

Elle poursuit, expliquant que la dernière fois qu’elle avait fait un effort pour s’apprêter, c’était pour l’enterrement de sa fille. « La dernière fois où je me suis faite vraiment jolie, c’est pour lui dire au revoir à son enterrement. C’est la dernière fois où j’ai pris goût à me coiffer, à m’habiller » confie-t-elle, très émue. Pourtant, lorsqu’elle apprend la maladie de sa fille, Virginie explique que justement, l’apparence a été essentielle : : « Le maquillage, c’était aussi pour elle, parce qu’on passait beaucoup par le regard avec Charlotte. Les habits, c’était aussi une façon de dire : ‘Voilà, je vais bien’.  Mais elle n’est jamais rentrée à la maison, à partir du moment où elle est partie à l’hôpital… ». Intense moment d’émotion sur le plateau, certains experts ne pouvant retenir leurs pleurs.

Un bijou sur lequel est gravé un dessin de Charlotte

Une émotion qui va encore monter d’un cran lorsque certains enfants de Virginie lui ont lu une lettre poignante, lui demandant de s’occuper un peu plus d’elle et moins d’eux. Puis, après cette lecture, ils lui ont remis un cadeau symbolique et bouleversant : un bijou sur lequel est gravé le dessin que Charlotte lui avait fait à l’hôpital.« Je vais le mettre… mais ce soir quand je serai belle ». Peut-être le début d’une renaissance, après la douleur et le chaos.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here