Le choix de la composition du savon pour l’hygiène de bébé

0
36



Afin de maintenir son bout de chou bien propre, on passe par une pléthore de produits pour sa toilette. Lingettes, crèmes, savons… Difficile de s’y retrouver dans cette jungle cosmétique ! Parmi tous ces produits, la question du savon se pose. Comment bien le choisir pour respecter la peau de bébé, et la protéger des agressions extérieures ?

Avant toute chose, on peut se poser cette question : qu’est-ce exactement qu’un savon ? De quoi est-il faut ? Il s’agit d’une réaction chimique entre deux éléments : un corps gras et un alcali. Le corps gras peut être des huiles, des types de beurre ou bien des graisses. Quand à l’alcali, il peut s’agir de soude pour le savon solide et de potasse pour le savon liquide. Par ailleurs, une fois cette réaction chimique effectuée (appelée saponification) on obtient du savon, mais aussi de la glycérine. Cette dernière est la plupart du temps enlevée, notamment dans les savons industriels, mais peut être conservée comme dans les savons à froid.

Surgras bio, savon de Marseille, savon liquide… quelles différences ?

Savon de Marseille, surgras, savon au lait, savon à la cire d’abeille… Il existe de nombreux types de savon ! Qu’est-ce qui fait leur spécificité ? Tout va dépendre des différents éléments inclus pendant le processus de saponification. A savoir : le savon de Marseille n’est pas exclusivement fabriqué au sein de la cité phocéenne, mais est labellisé par sa composition particulière, qui garantit au moins 72% d’huile végétale mélangée à de la soude. Quant au savon surgras, il s’agit d’un savon dont les huiles utilisées sont en quantité beaucoup plus importantes que lors d’une saponification classique. Cela permet de faire un savon plus gras, car les vertus des huiles utilisées seront conservées. Les savons surgras sont généralement meilleurs pour la peau et limitent les effets desséchants.

Zoom sur le savon de Marseille

Symbole de pureté et d’excellence, le savon de Marseille peut être utilisé par toute la famille, y compris les enfants et bébés. Il doit répondre à des normes strictes :

– être composé d’huiles exclusivement végétales et non de graisses animales

-contenir 4 types d’ingrédients : du sel marin, des huiles végétales, de l’eau et de la soude.

Avec quoi laver bébé : faut-il utiliser du savon pour sa toilette ?

Souvent, les parents investissent dans les savons pour la toilette de leur nourrisson, mais est-ce vraiment nécessaire ? Il n’est pas indispensable de laver un bébé avec du savon, un lavage à l’eau claire peut suffire. De plus, si le savon choisi est trop agressif pour la peau de bébé, il peut avoir un impact sur le film hydrolipidique de son épiderme. On peut donc réserver le savon au lavage de certaines zones du corps, comme les aisselles, les mains ou encore les parties génitales. Choisissez dans tous les cas un savon doux et non parfumé. Vous pouvez aussi utiliser un gel lavant sans savon, appelé syndets ou pain dermatologique. Il s’agit d’un gel douche dermatologique ne contenant pas de savon dans sa composition, et qui respecte la peau fragile de bébé. Il en existe de différentes marques.

Et le savon d’Alep ?

Originaire de la ville d’Alep, en Syrie, ce savon est considéré comme le plus ancien du monde, puisque sa fabrication remonte à plus de 3 000 ans. Il est composé d’huile d’olive, d’eau, d’huile de baies de laurier et de soude végétale. L’authentique savon d’Alep est entièrement naturel, ne contenant ni parfum, ni solvant, ni graisses animales. Il est dit “surgras”, à cause de l’ajout d’huile de baies de laurier, aux propriétés antibactériennes et cicatrisantes, en fin de saponification. C’est un savon parfaitement adapté à la peau des nourrissons. Méfiez-vous des imitations, nombreuses, qui ne sont pas de même qualité que le savon d’Alep certifié.

A froid, surgras, issu de produits naturels… avec quel savon laver bébé ?

Si vous souhaitez utiliser du savon pour nettoyer votre bébé, il est préférable de privilégier certains types de savons moins agressifs pour sa peau. Vous pouvez notamment utiliser du savon à froid. Comme nous l’avons vu plus haut, les savons à froid (savons dont le processus de saponification n’est pas fait avec de la chaleur) sont naturellement riches en glycérine naturelle. Fabriqués avec des huiles végétales pour la plupart, ils conservent leurs propriétés anti-oxydantes et bienfaisantes pour la peau.

Les savons surgras peuvent aussi être privilégiés. Ces derniers ont une proportion de gras plus importante et permettent ainsi de conserver les éléments curatifs et agents hydratants des huiles ou beurres utilisés, comme des extraits de fleur ou de l’huile de karité par exemple. Attention toutefois à ne pas utiliser des savons gras contenant des huiles essentielles ou du parfum, qui sont déconseillés pour la toilette de bébé.

A savoir : à froid ou surgras, les savons possèdent un pH basique (autour de 9). Les gels lavants sans savon possèdent un pH neutre. Le pH mesure le degré d’acidité ou de basicité d’une solution.

Parfum, parabène… quels produits éviter pour la peau de bébé ?

Lors du bain de bébé, il est recommandé d’éviter certains produits. Les parfums sont à proscrire dans l’achat de cosmétiques pour bébé. En effet, ces derniers peuvent causer des irritations sur la peau de bébé. Certains autres produits, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens peuvent même avoir des effets plus néfastes. Les perturbateurs endocriniens étant des substances qui peuvent à long terme dérégler les messages hormonaux de l’organisme et provoquer des troubles sanitaires, dont l’infertilité notamment. Le phénoxyéthanol fait partie de ces produits à éviter, car il peut provoquer de l’eczéma, de l’urticaire, mais aussi des dommages sur le foie à long terme. Bannissez aussi tout produit contenant du parabène ou des phtalates, car ils sont également considérés comme des perturbateurs endocriniens.

Dans tous les cas, avant de choisir le savon de bébé, lisez attentivement la liste des ingrédients.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here