L’homéopathie pour apaiser les poussées dentaires de bébé

0
370



Vers six mois, les premières douleurs dans la bouche de bébé apparaissent. Il “fait ses dents”, comme on dit. Il s’agit de ses premières poussées dentaires. Les dents de lait vont peu à peu s’installer dans sa mâchoire, et vont lui permettre d’adopter une alimentation plus variée.

Si l’arrivée imminente de ces premières dents est une bonne nouvelle, les poussées dentaires peuvent avoir des effets indésirables, voire être très inconfortables pour le nourrisson : douleurs aux gencives, joues rouges, parfois fièvre (jusqu’à 38 °C) et diarrhées. Pour soulager votre bébé, il existe plusieurs solutions. L’une d’elles est l’homéopathie. On fait le point sur les différents remèdes proposés, et comment les utiliser au mieux, avec le Dr Florence Peyrefitte, pédiatre homéopathe. 

Bien identifier les poussées dentaires

« Avant toute chose, il faut être clair sur ce que sont les poussées dentaires. Celles-ci apparaissent le plus généralement entre les six et neuf mois de l’enfant, mais il peut aussi arriver qu’elles se déclarent avant », explique le Dr Florence Peyrefitte. Autant le savoir, les poussées dentaires ne sont pas toujours faciles à identifier : « Il peut y avoir des cris et des pleurs chez l’enfant, mais pas seulement. Le bébé peut aussi avoir de la fièvre et des symptômes s’apparentant au rhume. Le fait que l’enfant mordille beaucoup peut aussi être un indicateur ». Il est donc indispensable d’être sûr que ce sont bel et bien les premières poussées dentaires, avant de recourir à un traitement homéopathique pour soulager l’inconfort de l’enfant.

Des traitements selon les symptômes

« En homéopathie, nous adaptons le traitement en fonction des problèmes qui affectent l’enfant. Il est recommandé aux parents de consulter avant d’utiliser des granules », recommande le Dr Florence Peyrefitte. Le médecin homéopathe s’assurera avant tout qu’il n’existe pas une autre cause aux pleurs de bébé, puis choisira le traitement le mieux adapté.

Parmi les remèdes homéopathiques les plus utilisés pour apaiser les douleurs des poussées dentaires, on peut citer par exemple la Chamomilla, qui est à base de fleurs de camomille : « Ce remède va notamment agir si l’enfant pousse des cris, s’il est colérique, avec des joues rouges, et ressent un grand besoin d’être bercé ». On peut aussi citer la Belladonna si l’enfant se met à mordiller beaucoup, ou encore le Rheums’il a les fesses rouges, des diarrhées et un tempérament grognon. « Si ces traitements ne fonctionnent pas et que les douleurs persistent, je prescris généralement de l’Arnica et Hypericum », précise le Dr Florence Peyrefitte.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’homéopathie, celle-ci agit à base de souches (principalement végétales comme la Chamomilla, évoquée plus haut),qui sont diluées de manière plus ou moins importante. L’unité est le CH, qui signifie “dilué au centième”. Par exemple, Belladonna 9CH est une granule contenant de la Belladonna diluée neuf fois au centième. Qu’en est-il pour les traitements prescrits pour les poussées dentaires de bébé ? « Le plus souvent, nous prescrivons des produits dilués entre 5CH et 9CH, voire même quelquefois 15 CH », explique le Dr Florence Peyrefitte. 

Homéopathie : deux manières de l’administrer chez l’enfant

Vous voilà donc avec une ordonnance homéopathique pour calmer les poussées dentaires de votre bébé. Comment lui administrer, et à quelle fréquence ?

« Il y a deux manières de faire en fonction de son âge, explique le Dr Florence Peyrefitte. Avant sa première année, il faut diluer les granules homéopathiques dans de l’eau et les faire boire à l’enfant. Je conseille de diluer les 10 granules dans quatre cuillères à café d’eau. Ces cuillères seront à dispatcher dans la journée. Si l’enfant a plus d’un an, vous pouvez lui administrer l’homéopathie sous forme de granulés. Il faut les mettre au niveau de la gencive dans le bas de sa bouche. Vous pouvez lui donner trois granules entre deux et trois fois par jour ».

Bon à savoir : il n’y a aucune contre-indication à l’homéopathie. 

On consulte le pédiatre si besoin

Si les douleurs persistent, il ne sert à rien de s’acharner sur le même traitement homéopathique . « Le traitement ne doit pas être administré plus d’une semaine. Si la douleur de l’enfant n’est pas soulagée, il faut trouver un meilleur produit en adéquation avec les douleurs de l’enfant », prévient le Dr Florence Peyrefitte. 

Consultez un pédiatre si les douleurs persistent, et si des symptômes tels que des diarrhées ou des otites apparaissent.  

Camilia, un médicament spécifique pour soulager les poussées dentaires

En parallèle des granules à diluer proposés par les médecins homéopathes, les laboratoires Boiron proposent également Camilia, un médicament homéopathique spécifique qui peut être administré au nourrisson. Ce médicament contient de la Chamomilla Vulgaris, du Phytolacca Decandra et du Rheum. Vendu en pharmacie, le médicament Camilia se présente sous forme de récipients unidoses. Il est recommandé de donner entre 3 et 6 unidoses par jour. Si au bout de quelques jours vous ne constatez pas d’amélioration des symptômes, consultez un médecin.

A partir de quel âge peut-on donner Camilia à un bébé ?

Camilia est un médicament spécialement adapté aux nourrissons, et peut être utilisé dès le plus jeune âge.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here