Lotus Baby : Comment cultiver le bonheur familial à la maison ?

0
289



Les clés pour coopérer avec son enfant au quotidien

Fondée sur des recherches en neurosciences, l’éducation positive consiste à appliquer des recommandations pour l’épanouissement de son enfant basées sur le respect et la non-violence. Pas facile parfois, entre 1 et 3 ans, de comprendre les réactions de son tout-petit et de réagir comme il le faudrait. En pleine construction de son cerveau et de sa motricité, il lui arrive de pleurer, de casser ou de faire des crises sans explication rationnelle. C’est tout simplement, parce qu’il ne sait pas encore gérer ses émotions.

Votre rôle, en tant que parent, sera de l’accompagner pour l’aider à exprimer au mieux ce qu’il ressent et de le rassurer, par la sécurité affective que vous lui apporterez. Celle-ci peut passer par l’instauration de règles simples : ne pas taper, ne pas jeter par terre…  Mais aussi par la verbalisation des situations. Même si votre tout-petit n’est pas en mesure de tout comprendre, le ton de votre voix lui permet de saisir l’importance d’une information et de comprendre que l’on peut s’exprimer autrement que par des cris.

Stop au rapport de force pour l’harmonie familiale

Pour éviter que votre relation ne se construise sur un rapport de force perpétuel, il est important d’instaurer du dialogue. Votre enfant est un être à part entière, capable de comprendre vos besoins. L’autorité, héritée de schémas éducatifs antérieurs, n’est pas forcément la réponse appropriée pour modifier les comportements des tout-petits. Et cela diffère du laxisme. Mais sachez que la menace systématique de la punition engendre de la peur et le chantage – « Si tu ne m’obéis pas, pas de dessert » – brouille les réactions. Mieux vaut encourager son enfant à changer ses habitudes plutôt que l’y contraindre. Il n’en grandira que plus sereinement !

Prendre soin de soi pour être un meilleur parent

Maintenir l’harmonie familiale à la maison, c’est aussi accepter de prendre du temps pour soi. Qu’il s’agisse de moments en solitaire ou en duo, ces pauses bien méritées vous permettront de recharger les batteries et d’adopter un comportement zen avec votre enfant. Car respecter son propre bien-être c’est une façon de respecter son tout-petit et de lui montrer que vous comptez autant que lui !

Élever son enfant, lui montrer la voie

À chaque stade de leur développement, les enfants se construisent par effet miroir. C’est pourquoi, il est doublement important de veiller à leur bien-être en évitant les cris et les punitions qu’ils pourraient considérer comme la norme dans leur propre fonctionnement relationnel. Mais élever son enfant, c’est aussi respecter ses goûts, sans lui imposer ceux de ses parents, cultiver la légèreté et accepter de se montrer imparfait. Car tout le monde a le droit de se tromper !



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here