Nabilla s’énerve : « Nous n’avons pas besoin de carte Vitale ! »

0
242



Comme beaucoup d’autres stars de la télé-réalité, Nabilla et Thomas ont décidé de poser leurs valises afin de profiter du luxe (et des avantages fiscaux ?) qu’offre la ville des Emirats Arabes Unis, ainsi que pour y élever leur fils Milann en toute sécurité et dans l’anonymat. Et ça n’est pas la mésaventure qu’a vécue le couple le jour de son mariage qui va les faire changer d’avis. Rappelez-vous, pendant que les jeunes mariés festoyaient dans le château de Chantilly, leur suite d’hôtel était dévalisée alors que leur petit garçon dormait à quelques mètres de là. 

« On ne retournera jamais vivre en France. En tant que personnalités publiques, on a un petit garçon à protéger. Mon fils passe avant tout le monde, c’est mon rôle de mère de le protéger. Tout le monde s’étonne qu’on s’en va mais si vous ouvrez un peu les yeux, vous verrez qu’on s’est tous, sans exception, fait braquer, cambrioler, séquestrer ou menacer… C’est fatigant et ça n’arrive pas qu’aux gens connus !”, a expliqué Nabilla sur Snapchat.

« Nous n’avons pas besoin de carte Vitale »

Et quand certains lui reprochent de profiter de certains avantages du système français, comme la Sécurité sociale par exemple, Nabilla s’agace. « Ça me fait un peu rire parce que j’ai dit que je ne reviendrai jamais vivre en France pour des raisons de sécurité, et il y a des gens qui parlent de carte Vitale. (…) Les amis, mon mari, ma famille et moi nous avons une assurance internationale des Nations Unies. Mon papa travaille à l’ONU, je ne sais pas si vous êtes au courant. L’ONU c’est les Nations Unies. L’ONU quoi”, a-t-elle déclaré ce 9 septembre sur les réseaux sociaux. La jeune femme explique ne pas avoir « besoin de la carte vitale », précisant payer chaque mois “des assurances privées merveilleuses ».

Quant à la raison pour laquelle elle a décidé d’accoucher en France, cela n’aurait rien à voir avec le système de santé. Elle a expliqué qu’elle avait simplement peur d’accoucher dans un pays dont elle ne maîtrisait pas la langue. « S’il y avait des complications… Je ne connais pas les termes médicaux. Donc si mon bébé avait eu un problème… J’aurais eu besoin de comprendre, tout simplement les amis” a-t-elle confié. Une façon aussi d’éviter à sa grand-mère très âgée un voyage épuisant pour découvrir le petit Milann. Voici en tout cas les arguments déployés par Nabilla pour expliquer pourquoi elle a choisi d’accoucher en France.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here