Quels sont les risques à prendre l’avion pour une femme enceinte ?

0
28



Durant la grossesse, de nombreux interdits apparaissent. Si on pense immédiatement aux alimentaires, notamment le fromage ou la charcuterie, qu’en est-il pour les moyens de transport ? Peut-on prendre l’avion en étant enceinte ? Quels sont les risques ? On fait le point avec Anh-Chi Ton, sage-femme.

Peut-on prendre l’avion enceinte ? Jusqu’à quand ?

Il est tout à fait possible de voyager en avion pendant la majorité de notre grossesse… Mais attention à l’approche du terme ! « Le voyage en avion n’est absolument pas interdit chez la femme enceinte, rassure Anh-Chi Ton, sage-femme. Mais il faut faire preuve de bon sens : il est déconseillé de prendre l’avion lorsqu’on est proche du terme, soit après 37 semaines d’aménorrhée ». Lors du troisième trimestre de grossesse, des complications liés au placenta ou à du diabète, par exemple, peuvent se produire durant un voyage en avion.

Pendant le premier trimestre de la grossesse, si prendre un vol n’est pas interdit, il faut avoir conscience que cela peut accentuer certains troubles de la grossesse, notamment les nausées. Dans tous les cas, si vous devez prendre l’avion alors que vous êtes enceinte, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue afin de vous assurer qu’il n’y a pas de contre-indications.

La sage-femme rappelle par ailleurs qu’il faut prendre en considération la façon dont se déroule la grossesse. Si elle est très fatigante, peut-être vaut-il mieux ne pas voyager ainsi : « Face à des grossesses gémellaires, un diabète gestationnel ou encore un placenta bas inséré, par exemple, on déconseille fortement de prendre l’avion. De même, si la future maman est mise en arrêt de travail, il n’est pas très raisonnable de monter dans un avion ».

Peut-on prendre l’avion en étant enceinte ? Le règlement des compagnies aériennes (Air France, Transavia…)

Avant tout voyage en avion au cours d’une grossesse, renseignez-vous sur les règlements spécifiques des compagnies aériennes. En effet, la plupart demandent un certificat signé par un ou une gynécologue, qui assure que la future maman n’est pas proche de l’accouchement et que l’heureux évènement ne se déroulera pas dans l’avion. Le certificat médical peut aussi justifier qu’il n’y a pas de risques d’accouchement prématuré. Pour toutes informations complémentaires, il ne faut pas hésiter au moment de la réservation à se rendre sur les sites des compagnies aériennes où toutes les informations sont disponibles.

Combien de temps peut-on prendre l’avion enceinte ?

Attention à la durée du vol, qui peut vite devenir épuisant pour une femme enceinte. « Prendre un vol de deux heures, c’est bien évidemment possible. En revanche, si ce n’est pas interdit, prendre un vol de 12 heures risque d’être extrêmement inconfortable pour la future maman », alerte Anh-Chi Ton.

Partir en avion : quels sont les risques à prendre un vol en étant enceinte ?

Même si ce n’est pas interdit, prendre l’avion lorsqu’on est enceinte peut comporter quelques risques. « Du fait de la pression à bord de l’appareil et de la position assise, il peut y avoir un risque accru de thromboses veineuses (phlébites) », détaille la sage-femme. Les symptômes de la thrombose sont des douleurs à la jambe, ainsi que des sensations de chaleur et de gonflements.

Prendre l’avion pendant la grossesse : les conseils pour voyager (bas de contention, nausées…)

Afin de passer le vol le plus agréable possible, voici les conseils d’Anh-Chi Ton :

– Il est recommandé de mettre des bas de contention lorsque l’on prend l’avion enceinte. Ils permettent en effet d’éviter tout risque de thrombose, en favorisant la circulation sanguine. De même, il est conseillé lors du vol de se lever et de marcher régulièrement pour favoriser la circulation. Il est aussi possible de prendre une balle de tennis à faire rouler sous son pied.

– Pour éviter les nausées, on peut prendre du Spasfon ou du Doliprane.

– Concernant le choix de la place dans l’avion, on privilégie des places près des sorties de secours ou côté couloir, car il est plus facile de s’étendre. Il est important de trouver une position confortable pendant toute la durée du vol.

Et après l’accouchement ?

Après l’accouchement, « il n’y a pas vraiment d’études ou de règlements spécifiques, mais de même que pour la grossesse, c’est le bon sens qui doit primer, incite la sage-femme. La première semaine qui suit l’accouchement, il y a des risques de phlébites plus importants car le sang est plus coagulable, notamment si la femme a subi des interventions type césarienne, forceps, épisiotomie… En règle générale, il est raisonnable d’attendre six semaines suivant l’accouchement pour reprendre l’avion ».



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here