Santé mentale : Les consultations de psychologues bientôt remboursées ?

0
190



En clôture des Assises de la santé mentale et de la psychiatrie, le président de la République a annoncé que, dès 2022, les consultations de psychologues seront remboursées à hauteur de 30 à 40 euros chacune. Ce dispositif concerne tous les Français, dès 3 ans, à deux conditions.

Sur prescription uniquement

Pour obtenir un remboursement de la Sécurité sociale, la consultation du psychologue devra obligatoirement vous avoir été prescrite et entrer dans le cadre d’un forfait de consultation. Dans ces conditions, la première séance est facturée 40 € et les suivantes 30 € chacune, soit le montant de remboursement prévu. Les psychologues souhaitant pratiquer hors de ces parcours de soin pourront continuer à le faire, mais leurs patients ne seront pas remboursés. De nombreux psychologues ont contesté cette décision, s’indignant du passage obligatoire devant un ou une médecin généraliste.

Selon la dernière enquête CoviPrev, menée par Santé publique France et publiée le 17 septembre 2021, 15 % des Français montrent des signes d’un état dépressif, soit 5 points de plus par rapport aux enquêtes hors situation pandémique. 23 % montrent des signes d’un état anxieux et 10 % ont eu des pensées suicidaires. Les principales raisons évoquées sont l’isolement, les angoisses et les violences intra-familiales.

Des annonces concernant la dépression post-partum

Au début des Assises, lundi 27 septembre, le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles, Adrien Taquet, a promis l’instauration en 2022 d’un entretien systématique avec un ou une médecin ou un ou une sage-femme autour de la cinquième semaine après l’accouchement, afin de déceler les cas de dépression post-partum. Celles-ci toucheraient en effet 15 à 30 % des femmes qui viennent d’accoucher, en fonction des estimations.

Emmanuel Macron a également annoncé la création de 800 postes dans les centres médico-psychologiques, 20 équipes mobiles pour la prise en charge des personnes âgées en Ehpad et dans les structures médico-sociales, la mise en place d’une maison des adolescents dans chaque département, et 100 places, sur deux ans, en accueil familial thérapeutique. 80 millions d’euros seront par ailleurs dédiés « à la santé mentale ».



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here