Un couple de Suédois empêché d’appeler son fils Vladimir Poutine

0
25



Ils pensaient faire la blague, mais la justice suédoise en a décidé autrement. Comme le rapporte The Independant, un couple de Suédois n’a pas pu appeler son petit garçon “Vladimir Poutine”, comme il le souhaitait. Ce refus se base sur la “Naming law”, une loi promulguée en 1982 et réactualisée en 2017, qui dresse les prénoms interdits dans le pays. 

Le prénom ne doit provoquer ni gêne, ni offense

Cette loi stipule que le prénom choisi pour l’enfant ne doit pas provoquer la gêne ou créer d’offenses pouvant porter préjudice à celle ou celui qui le porte. Ils ne sont pas non plus autorisés à ressembler clairement à des noms de famille. Cela inclut également « les noms qui, pour une raison évidente, ne conviennent pas comme prénom ». Comme le fait d’accoler le prénom Vladimir, au nom Poutine… Même si cela peut parfois paraitre subjectif, les prénoms Ford, Pilzner ou encore Allah sont par exemple des prénoms qui ont déjà été refusés par les autorités suédoises. Les autorités suédoises ont en revanche accepté Metallica et Google.

Selon les chiffres de Statistics Sweden, 1 413 hommes s’appellent Vladimir en Suède. Pour autant, il semblerait que moins de deux d’entre eux porte le nom de famille Poutine. Désormais, les jeunes parents ont trois mois pour décider d’un nouveau prénom pour l’enfant.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here