qui a intérêt à déduire ses frais réels cette année ?

0
11


Pour le calcul de l’impôt sur le revenu, les frais engagés par les salariés dans le cadre de l’exercice de leur profession sont déductibles de leur salaire imposable.

Leur prise en compte s’effectue par défaut par une déduction forfaitaire de 10 %, avec un minimum de 448 euros, et un maximum de 12 829 euros, pour ceux qui ont perçu une rémunération supérieure à 128 290 euros. L’abattement est automatique : il n’y a pas, sur la déclaration de revenus, de case spécifique à cocher pour en bénéficier.

Au moment de remplir votre déclaration de revenus, vous pouvez cependant renoncer à cette déduction forfaitaire et déduire vos frais réels. Mais, dans ce cas, les allocations et remboursements de frais éventuellement perçus deviennent taxables (par exemple les allocations pour frais de télétravail). Il faut donc les ajouter à votre salaire imposable. N’oubliez pas d’en tenir compte pour arbitrer entre les deux possibilités.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Impôts : comment bien remplir sa déclaration de revenus

Le choix des frais réels est bien sûr intéressant si ceux-ci ont représenté plus de 10 % de votre salaire annuel. Vous pouvez le retenir si vous avez eu des frais particulièrement élevés en 2021, et revenir l’an prochain à la déduction forfaitaire. En outre, chaque membre de votre foyer fiscal peut opter pour la solution la plus avantageuse pour lui.

Repas, abonnements, trajets…

Que pouvez-vous déduire ? Tous les frais liés à votre activité : frais de repas, de déplacement, d’hébergement et de téléphone, achats de vêtements inhérents à votre profession (blouses, uniformes, chaussures de protection, etc.), dépenses relatives à un local professionnel si votre employeur n’en met pas un à votre disposition ou à une double résidence si vous avez dû travailler loin de chez vous (coût du déménagement compris).

Pour les frais de déplacement, les trajets domicile-lieu de travail sont concernés dans la limite d’un aller-retour par jour (80 kilomètres au maximum, sauf circonstances particulières justifiant un éloignement plus important entre votre domicile et votre lieu de travail), si vous avez utilisé votre véhicule personnel. Les dépenses liées à la recherche d’un nouvel emploi sont aussi déductibles de vos revenus imposables dès lors que vous étiez inscrit à Pôle emploi : déplacement pour un entretien, équipement informatique, abonnement à Internet, frais de formation, etc.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Impôts : qui va pouvoir bénéficier de la revalorisation du barème kilométrique ?

L’option pour les frais réels suppose que vous puissiez prouver leur réalité. Donc que vous ayez conservé les justificatifs (factures, quittances, notes d’hôtel, de restaurant…) : ils pourront vous être réclamés jusqu’en 2024.

Il vous reste 51.66% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here