Le guide 2022 de la séduction en ligne, par le duc et la duchesse de Mâtche

0
9


LA SEXE-FICTION DE MAÏA

A quoi pensent les sextoys ? Que peut nous dire un oreiller sur nos ébats ? Comment écrire un film porno politiquement irréprochable ? Parce que certaines questions n’ont pas (encore !) de réponse, le plus sage est certainement de les inventer. Cet été, la chroniqueuse de « La Matinale » Maïa Mazaurette aborde le sexe par son versant fiction.

Françaises, Français, fiers descendants des sans-culottes et de la liberté guidant seins nus le peuple : auriez-vous renfilé la culotte d’abord, le soutien-gorge ensuite, et jusqu’à la ceinture de chasteté ? C’est une réalité statistique : la patrie de Charlemagne, de Voltaire et d’Aya Nakamura fait moins l’amour. Elle a perdu son savoir-vivre, mais aussi son savoir-verge, son art du badinage et son inimitable séduction.

Nous autres aristocrates observons cette tendance avec d’autant plus de perplexité que nous savons comment remédier à la situation : il suffirait de lutter contre le relâchement des mœurs. Nous le savons, vous le savez : de nos jours, on se parle mal. Tragiquement mal. Surtout en ligne. Or, même sous pseudonyme, personne ne devrait traiter ses soupirants comme des Loulous de Poméranie – sauf si les soupirants le demandent (et qui sommes-nous pour juger ?). C’est pourquoi nous, duc et duchesse de Mâtche de Tine d’Eure, avons décidé de secourir vos rencontres en ligne.

Quelle que soit la plate-forme choisie, il faudra commencer par soigner votre profil, c’est-à-dire la vitrine qui vous révèle au monde. De nombreuses personnes, obnubilées par leur propre désir, oublient que ce désir est censé être partagé. Leur présentation est négligée. A ce titre, il nous semble crucial de rappeler que le célibataire moderne, en quête d’une personne de qualité, doit lui-même se mettre en valeur. Redressez la colonne vertébrale, levez le petit doigt, sortez votre slip fendu à motifs nœud papillon… et jouez le jeu, bon sang de bois.

Le mensonge soumis à la « règle des cinq »

Un minimum de quatre photos est requis, dont un selfie et un cœur avec les doigts – pas plus. En vertu de la décence la plus élémentaire, on ne tolérera ni bouches pincées en canard, ni sourires à plat, ni signe de la victoire. Des images agrémentées d’animaux sont envisageables, à condition qu’il s’agisse d’animaux locaux : vous pouvez poser avec un chat angora, voire avec une marmotte, mais certainement pas avec un tigre (sauf si vous travaillez dans un cirque ou comme figurant sur le prochain James Bond).

Puisque nous en sommes aux photos, veillez à appliquer en ligne la même bienséance qu’en bonne société : n’affichez pas votre aisance financière. Tout le monde se fiche de vos sacs à main de marque et de vos voitures à jantes chromées, car comme chacun sait, le vrai luxe se tapit à l’intérieur de votre âme (nous plaisantons). Dans le doute, voici un principe simple à retenir : si votre montre, votre robe ou même votre maison ressemblent à celles des influenceurs et/ou des princes saoudiens, alors vous avez fait fausse route, et le vieux monde roule des yeux et les lève au ciel.

Il vous reste 62.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here