la Turquie se dit prête à discuter avec la Finlande et la Suède de leur candidature à l’OTAN

https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Denis Ménétrier

Les contributions sont temporairement désactivées dans ce suivi en direct.

  • Les chefs de la diplomatie du G7, réunis depuis trois jours à Wangels, en Allemagne, ont maintenu la pression sur Moscou, en affirmant samedi 14 mai qu’ils « ne reconnaîtront jamais » les frontières que la Russie essaie de changer depuis la guerre en Ukraine.
  • La Russie a suspendu ses livraisons d’électricité à la Finlande samedi, en raison de prétendus « impayés ». La tension monte entre Moscou et Helsinki, qui a annoncé sa volonté d’adhérer « sans délai » à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) sous l’influence de l’offensive russe en Ukraine. Moscou, qui voit ceci d’un très mauvais œil, a d’ores et déjà menacé d’une riposte « militaro-technique ». L’opérateur du réseau électrique finlandais a assuré qu’il pourrait se passer des importations de courant venues de Russie.
  • Selon l’Institut d’étude de la guerre, l’ISW, « l’Ukraine semble avoir gagné la bataille de Kharkiv ». Le think tank américain affirme que l’armée russe n’a pas tenté de résister aux contre-attaques ukrainiennes de ces derniers jours, et qu’elle se concentre désormais sur « un retrait ordonné » des troupes qui tentaient d’encercler la deuxième ville d’Ukraine.
  • De nombreuses pertes en matériel et en personnel côté russe ont été annoncées sur Facebook vendredi soir, Serhi Haïdaï, gouverneur ukrainien de la région de Louhansk : « Il y a des combats nourris à la frontière avec la région de Donetsk, près de Popasna. C’est une horreur, mais ils essaient encore de parvenir à leurs fins. Cela étant, d’après les interceptions [de communications téléphoniques], nous comprenons qu’un bataillon entier a refusé d’attaquer car ils voient ce qui est en train de se passer. » A Marioupol, les négociations seraient « très difficiles » sur le sort des derniers défenseurs de la stratégique ville portuaire.
  • Une armée russe au ralenti, estime Londres. Le ministère de la défense britannique a précisé vendredi que les forces ukrainiennes avaient repoussé « avec succès » une tentative russe pour traverser le cours d’eau près de Sievierodonetsk, occasionnant pour les troupes de Moscou de lourdes pertes, et a estimé que l’armée russe n’est « pas parvenue à des avancées importantes bien qu’elle y ait concentré ses forces après » avoir renoncé à conquérir Kiev.
  • Tensions entre Volodymyr Zelensky et Emmanuel Macron. Le président ukrainien a regretté auprès de la chaîne italienne Rai que son homologue français s’évertue à dialoguer avec Moscou. « Il ne faut pas chercher une porte de sortie pour la Russie, et Macron le fait en vain », a-t-il dit avant d’ajouter : « Je sais qu’il voulait obtenir des résultats dans la médiation entre la Russie et l’Ukraine, mais il n’en a pas eu. » L’Elysée a réagi : « Le président de la République n’a jamais rien discuté avec Vladimir Poutine sans l’accord du président Zelensky. »
  • Dans une publication sur Facebook, le ministre de la défense ukrainien, Oleksii Reznikov, a déclaré ce matin que son pays entrait « dans une nouvelle et longue phase de guerre ». Pour s’y préparer, Kiev prévoit d’augmenter ses capacités de production d’équipements militaires, et d’être en mesure d’armer un million de citoyens.
  • Une région séparatiste de Géorgie va organiser un référendum d’intégration à la Russie. Les autorités de la région séparatiste géorgienne prorusse d’Ossétie du Sud ont annoncé ce vendredi soir que cette consultation se tiendrait le 17 juillet.
  • L’Union européenne (UE) va fournir une assistance militaire supplémentaire de 500 millions d’euros à l’Ukraine pour l’aider à se défendre contre l’envahisseur russe, a déclaré le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Enquête. Comment Vladimir Poutine a ressuscité l’OTAN

Reportage. Au Portugal, la prise en charge de réfugiés ukrainiens par des militants prorusses fait scandale

Récit. Eurovision : sous le kitsch, le strass et les paillettes, le poids de la géopolitique

Décryptage. L’Ukraine se méfie du projet de la « communauté politique européenne »

Histoire. Le mythe de la bataille décisive

Analyse. Prisonniers russes torturés : des vidéos vérifiées par Le Monde mettent en cause un bataillon de volontaires ukrainiens

Décryptage. La guerre en Ukraine relance la course aux armes hypersoniques

Retrouvez notre live d’hier sur ce lien.


Source link

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.