Le gouvernement augmente le plafond de défiscalisation des chèques-cadeaux

Le coup de pouce du gouvernement, qui bénéficiera à près de 8 millions de salariés, intervient alors que les achats de Noël ont déjà commencé.

Comme l’année dernière, le gouvernement va augmenter le plafond de défiscalisation des chèques-cadeaux de l’année 2021, a annoncé le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, mercredi 24 novembre.

Le plafond « passera de 171 euros à 250 euros », a-t-il affirmé sur Franceinfo, ajoutant que « cela concerne près de 8 millions de salariés », qui bénéficient de titres-cadeaux distribués par les comités d’entreprise ou les employeurs dans les petites entreprises.

« C’est une mesure pour le pouvoir d’achat des Français, ça fait partie de toutes ces mesures que nous prenons dans des moments qui sont difficiles pour beaucoup de Français », notamment du fait de l’inflation, a justifié M. Le Maire. « Nous ne voulons pas que le chèque-cadeau se substitue aux augmentations de salaires qui sont nécessaires dans un certain nombre de secteurs », a toutefois prévenu le ministre, qui appelle régulièrement les entreprises à augmenter les bas salaires, en particulier dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Ceux qui ont gagné et ceux qui ont perdu du pouvoir d’achat pendant le quinquennat d’Emmanuel Macron

Une « mesure positive » au bénéfice de 7,7 millions de salariés

En 2020, le gouvernement avait doublé le plafond, à 341 euros. « D’après les émetteurs de chèques-cadeaux, cette mesure, prise au début de décembre 2020, avait conduit à la distribution de 150 millions d’euros de chèques-cadeaux supplémentaires, qui sont venus s’ajouter au 1,2 milliard d’euros de chèques-cadeaux distribués chaque année », précise Bercy dans un communiqué.

La cinquième vague qui atteint actuellement la France « ne menace pas la reprise », a toutefois estimé M. Le Maire. « Je n’ai pas d’inquiétude particulière pour la croissance française », qui est « solide », a-t-il ajouté.

Parmi les entreprises émettrices de chèques-cadeaux, la multinationale Sodexo (marques Tir Groupé, Spirit of Cadeau, Wedoogift) a loué une « mesure positive et importante », à l’instar d’Edenred. « Nous saluons cette décision du gouvernement qui pourra profiter à un très grand nombre de salariés. Nous l’appelions de nos vœux aux côtés de nos partenaires marchands encore sévèrement éprouvés par la crise sanitaire » a déclaré Patrick Langlois, directeur général Europe du Nord et France d’Edenred, cité dans un communiqué.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Comment le pouvoir d’achat est devenu la grande peur du gouvernement

Quelque 147 000 entreprises ou collectivités financent des chèques-cadeaux pour un montant global de 1,2 milliard d’euros, au bénéfice de 7,7 millions de salariés – soit 34 % des salariés français publics ou privés, selon des chiffres publiés en 2018 par l’association professionnelle des émetteurs de chèques-cadeaux, l’A3C.

Le Monde avec AFP


Source link

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *