Visé par une ordonnance restrictive pour violence domestique, Ricky Martin réfute ces accusations



Des répresentants de l’interprète de Livin’ La Vida Loca ont contesté ces allégations de violence qu’ils qualifient de « fausses » et estiment que Ricky Martin sera « pleinement innocenté ».

Ce samedi, la police de Porto Rico a dévoilé qu’une ordonnance restrictive pour violence domestique avait été déposée à l’encontre de Ricky Martin.

Si aucune précision n’a été donnée quant à l’identité de la victime, Associated Press rapporte que la plainte a été déposée en vertu de la loi 54, également connue sous le nom de « Domestic Abuse Prevention and Intervention Act ».

Peu après cette annonce, les représentants de l’interprète de Livin’ La Vida Loca ont contesté les accusations de violence domestique qui conduisent à la mise en place de cette ordonnance d’éloignement.

« Les allégations contre Ricky Martin sont complètement fausses et inventées. Nous sommes très confiants que lorsque les faits réels seront révélés dans cette affaire, notre client Ricky Martin sera pleinement innocenté », ont-ils déclarés au magazine People.

Une semaine agitée juridiquement

La semaine a été agitée pour Ricky Martin. Vendredi, son ancienne manager, Rebecca Drucker, a déposé plainte contre lui. La jeune femme qui a représenté l’artiste de 2014 à 2018 – affirme avoir aidé l’artiste à relancer sa carrière en 2020 mais que Ricky Martin aurait ensuite refusé de la payer pour les services fournis.

Selon la manager, Ricky Martin – qui « s’en est sorti indemne et a poursuivi son ascension professionnelle » – lui aurait demandé de signer un accord de non-divulgation de leurs affaires communes, ce qu’elle a refusé, avant de démissionner de son poste en avril dernier. Rebecca Drucker lui réclame désormais 3 millions de dollars au chanteur ainsi que des dommages et intérêts.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.